Les informations concernant la propriété intellectuelle pour les recettes de cuisine sont très controversées.

Les recettes de cuisine publiées sur Internet (sites privés et blogs) constituent-elles une création intellectuelle protégée par un droit d'auteur. Certains le prétendent et malgré quelques procès intentés, la réponse reste imprécise comme la législation à cet encontre.

Que peut-on lire à ce propos :

  • les recettes de cuisine n'entrent pas dans la liste des oeuvres protégées par le code français de la propriété intellectuelle;
  • lors de différents procès, la jurisprudence à considéré que s'agissant d'une liste d'ingrédients disponibles à tous dans le commerce ainsi que de la manière de les accommoder avec des termes techniques généralisés, il n'y avait pas lieu à création. Vu sous cet angle une telle recette ne peut être la propriété de personne. Il n'est que de lire les très nombreux ouvrages culinaires pour s'apercevoir que les mêmes recettes y sont reproduites.
  • de la même façon il existe sur Internet des milliers de blogs culinaires dans lesquels on retrouve les mêmes recettes. L'objectif d'un blog étant de mettre des informations à la disposition du plus grand nombre de lecteurs, sans pour autant devoir en être propriétaire.
  • pour être qualifiée de création intellectuelle, une oeuvre doit présenter un caractère unique et personnel.

Je considère donc, pour ma part, qu'en l'absence de règlementation précise, il s'agit plus d'une question d'éthique et de respect. Certains blogs et même des sites privés se sont contentés tout simplement de faire un "copier-coller" de recettes en utilisant même les photos oroginales. On peut alors comprendre que l'auteur considère celà comme un "vol".

Les photographies, comme les annotations personnelles (les petits tours de mains ou les accords d'un vin avec le plat) sont bien la propriété de l'auteur et ne peuvent être copiés sans l'accord de l'auteur. Quant à la liste des ingrédients et au mode préparatoitre, ils appartiennent à tous.

Le plus honnête, me semble-t-il est pour le moins de citer la source de la recette d'origine dont on s'inspire, quand on la connait.